Les enzymes, quésaco ?

Pour fonctionner, votre organisme a besoin d’énergie. Cette énergie se nourrit notamment d’enzyme, protéines aux propriétés catalytiques responsables de l’accélération des réactions dans vos cellules. Petit tour d’horizon de ces macromolécules…

Les enzymes sont des protéines (ou parfois des acides ribonucléiques) constituées de chaînes d’acides aminés. Le rôle de ces molécules est de catalyser les réactions chimiques du vivant. Comme tout catalyseur, une enzyme permet d’augmenter la vitesse d’un processus sans être consommée. La quasi-totalité des processus métaboliques de votre corps a ainsi besoin de ces molécules pour s’exécuter correctement et assurer le maintien de la vie…

« La quasi-totalité des processus métaboliques de votre corps a besoin des enzymes pour maintenir la vie ! »

De la digestion à la régulation des processus cellulaires

Il existe beaucoup d’enzymes au sein de l’organisme humain, chacune ayant un rôle bien précis. Ces petits éléments remplissent un grand nombre de fonctions précieuses chez les êtres vivants : ils jouent entre autres un rôle important dans l’appareil digestif humain (le grand travail quotidien du corps), contribuent à la régulation des processus cellulaires, à la dégradation de l’amidon, interviennent dans la génération de mouvements… A chaque groupe d’enzymes sa fonction !

Enzyme, un capital épuisable à renouveler

Les enzymes sont de fait essentielles chez l’homme et se retrouvent naturellement au sein d’autres organismes vivants, tels que les végétaux, les animaux et les micro-organismes. A la naissance, l’humain naît avec beaucoup d’enzymes. Or, ce capital dont dispose le corps pour la vie n’est pas inépuisable et chaque fois que vous puisez dans votre capital d’enzymes pour compenser le manque d’enzymes alimentaires au sein d’aliments non vivants, votre capital d’enzymes diminue…

« La différence majeure entre le nouveau-né et la personne âgée est son capital d’enzymes. »

Tsun-Jü pressés à froid : enzymes préservées

Pour les enzymes, la température doit également être adéquate. Lorsque la température du corps est trop élevée, l’enzyme est dénaturée. De même, les enzymes de vos aliments meurent s’ils sont soumis à une cuisson supérieure à 42 degrés. C’est pourquoi nous attachons une grande importance à la technologie développée pour notre gamme bio Tsun-Jü : pressés à froid par la technologie de conservation athermique BioSafeLight, nos boissons conservent pour votre bien-être l’intégralité des enzymes pour une durée minimale de 21 jours.

« Les enzymes de vos aliments meurent s’ils sont soumis à une cuisson supérieure à 42 degrés. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *